6Lf0gB0UAAAAAGrPAL0VEYLI-nBlbOzYikXSNbj0
MUSIQUE DE FILM
& Musique à l’image

LES CURSUS MUSIQUE DE FILM


Finalité des cursus “Musique de Film”
  • acquérir les compétences technologiques et méthodologiques nécessaires à la conception et à la réalisation de musique de film.
  • acquérir les compétences professionnelles et artistiques nécessaires à la conception et à la réalisation de musique sur image.
  • acquérir la compétence professionnelle nécessaire à la bonne gestion d'un projet de musique sur image.
  • développer une culture cinématographique basée sur une connaissance élargie du répertoire musical associé au cinéma.
  • développer un regard critique sur sa pratique professionnelle et sur celle des autres compositeurs.
  • développer des compétences professionnelles relatives à la capacité de collaborer avec des équipes de travail multidisciplinaires.
  • concevoir et réaliser une trame sonore adaptée à une production cinématographique, télévisuelle ou multimédia.
  • acquérir les réflexes professionnels de gestion de carrière.

Interview de Gilles TINAYRE, responsable pédagogique de Musique de Film Academy

Interview

gt D’où provient ton intérêt pour Music Academy International ?Il n’y a pas beaucoup d’endroits pour étudier la musique de film en France. Depuis que je me préoccupe d’enseigner la musique de film (douze ans déjà…), je cherche LE lieu qui soit à la fois un lieu de musique et de cinéma, de manière à ce que, dès le départ, les étudiants puissent pratiquer l’échange avec ceux qui deviendront un jour réalisateurs, monteurs ou producteurs, et avec lesquels ils ont toutes les chances de travailler. J’ai connu MAI quand j’étais Président de l’UCMF. Et si je m’y suis intéressé, c’est que le lieu paraissait être le creuset idéal pour dispenser une formation telle que je la rêvais depuis ces années : autour de partenariats solides avec plusieurs écoles de cinéma, et au sein d’un groove général que ne renierait pas Alan Parker dans Fame !

Pour la musique de film, il y a deux cursus : le premier se développe autour des axes suivants : ‘’composer, programmer’’. C’est une formation à temps complet, très riche, très dense, au cours de laquelle les disciplines suivantes sont enseignées: composition musicale tous styles et formats, analyse et compréhension des rôles de la musique à l’image, programmation sur les meilleures banques de sons du moment, orchestration, esthétique musicale, mais également analyse de film, montage image et son, esthétique et théorie du cinéma, tout ceci accompagné d’un solide package donnant tout ce qu’il faut aux étudiants pour ne pas se faire manger par les vilains petits canards qui rodent souvent autour de nos métiers : cadre juridique, pratiques socio-professionnelles de la profession, étude des process de mise en forme, business plan, gestion de carrière, etc.

Nous avons ouvert un autre cursus l’an dernier, « écrire, être joué », où on peut s’inscrire indépendamment du premier, qui se concentre sur le passage à l’écrit de la musique pour l’image. ‘’Ecrire, être joué’’, c’est apprendre à composer par écrit pour de vraies formations musicales dans tous les styles. Avec cette chance formidable pour l’étudiant de pouvoir entendre ‘’in vivo’’ ses partitions jouées live par les orchestres requis, du duo à l’orchestre symphonique en passant par le chœur  ! Et de recevoir également une initiation à la direction d’orchestre et aux musiques ethniques.


- MAI travaille en lien avec plusieurs écoles ? Music Academy International est la seule école française qui fait partie du groupe Berklee, l’école de musique américaine la plus renommée. De plus, MAI travaille en partenariat régulier avec plusieurs écoles de cinéma et d’audiovisuel. Grâce à cela, les inscrits vont pouvoir composer et réaliser une quinzaine de musiques de films dans l’année (ce qui est énorme !), rencontrer beaucoup de futurs réalisateurs, et pourront rester en contact avec eux dès le démarrage de leur parcours professionnel, après leurs études.


- Quels sont les moyens techniques mis à disposition des étudiants ? Pour chacun, une station MAO (Musique Assistée par Ordinateur) possédant écran, clavier Midi et carte son, comme dans la plupart des écoles. Mais le vrai plus, à MAI, c’est que chacun bénéficie des possibilités d’enregistrer et de mixer dans les trois studios professionnels avec, sous la main, un nombre impressionnant de chanteurs et de musiciens talentueux venus des branches de la Pop Academy, de la JAI et des classes d’instruments de l’école.


- Qui enseigne à Musique de Film Academy ? Les formateurs réguliers viennent de Paris pour la plupart. Ce sont des professionnels reconnus chacun dans leur compétence (musique de film, production audio, arrangements & orchestrations, prise de son, mixage). L’enseignement du cinéma se diffuse au travers de l’IECA, et une partie de la pédagogie concernant l’orchestre classique est réalisée avec le CRR de Nancy. Et puis des master-classes sont régulièrement organisées avec des compositeurs et réalisateurs connus (sont notamment venus Gérard Krawczyk, Patrick Braoudé, Alfred Lot et Gérard Mordillat pour les réalisateurs, Alexandre Azaria, Jacques Davidovici, Christophe Héral, Nathaniel Mechaly et Jean-Claude Petit, pour les compositeurs).

Au milieu de l’année, je reçois chaque étudiant pour un entretien individuel. En fonction des souhaits de chacun et des qualités spécifiques dont il aura fait preuve (tout le monde n’est pas bon en tout !), une série de proposition lui sera faite, soit dans l’objectif d’une poursuite de ses études, soit pour favoriser, par des contacts, son entrée dans la vie professionnelle. Et chaque étudiant pourra, si il le souhaite, continuer à m’interroger dans le cours de ses premières années d’activité pour obtenir un conseil sur un problème professionnel. Garder la porte ouverte, c’est une règle fondamentale pour moi, que je respecterai toujours.

– Qu’est-ce qui doit prédominer dans l’approche de la musique de film ? D’abord avoir (évidemment…) le goût et le sens de l’image – je ne pense pas qu’il soit vraiment possible d’écrire pour elle si on n’aime pas le cinéma ! Ensuite, comme le dit Hans Zimmer, avoir un point de vue sur le projet, qui ne sera pas forcément le même que celui du cinéaste, mais qui serve le film de la même manière qu’il tente de le faire lui-même. Savoir faire preuve de mesure et d’humilité quand l’image demande qu’on se taise – le cinéma est un art composite où tout est signifiant et où tout ‘’parle’’. Etre extrêmement rigoureux avec soi-même (c’est un métier zéro défaut…). Et, dans tous les cas de figure, savoir ouvrir une autoroute – sans péage – entre son imaginaire et son cœur !

(propos recueillis par Alex Esteban)



Durée

CURSUS -COMPOSER, PROGRAMMER- : rentrée prévue le 02 octobre 2017 – fin de la formation 13 juillet 2018
Auditions: Fixées sur rendez-vous (selon disponibilités des postulants).
Public concerné
Profil professionnel des stagiaires (pré-requis). Le public repéré doit avoir de sérieuses dispositions (techniques et théoriques) et motivations pour la création musicale sur l’image, ainsi qu' un projet professionnel réaliste et déterminé.
Effectif
12 stagiaires par classe maximum.
Capacité de l'établissement : 200 stagiaires toute l'année pour l’ensemble des cursus: Music Academy, Jazz Academy, Pop Academy, Music Production, Musique de Film Academy.
Matériel requis
                                                                                      Téléchargez

Financement ou co-financement
(AFDAS, ANFH, AGECIF, FFAIR, FONGECIF, MEDIAFOR, FAF.TT, AGEFIPH et Conseils Régionaux…).
MAI se réserve le droit de modifier ses programmes et ses intervenants.


Le département MAI dédié aux métiers des musiques pour l’image.

Objectif : préparer l’insertion professionnelle véritable et ciblée des étudiants au monde professionnel.
Les carrières liées à la musique pour l’image sont multiples et ouvertes à de nombreux champs d’application, en France comme à l’international. Des compositeurs français comme Georges Delerue, Maurice Jarre, Michel Legrand, Francis Lai, Alexandre Desplat ou Eric Serra sont connus dans le monde entier, et leur notoriété profite à la musique de film française dans son ensemble. Parmi les orientations possibles, on peut citer :
  • Compositeur pour l’image d’œuvres de fiction, de films documentaires, publicitaires, d’animation, de musiques de jeux vidéo, de films institutionnels.
  • Arrangeur, orchestrateur, chef d’orchestre & programmeur spécialisé dans les musiques à l’image.
  • Créateur de musiques d’illustration sonore.
  • Responsable de production & d’édition musique en post-production.
  • Enseignant en musique pour l’image.
  • La formation se déroule à MUSIC Academy International et à l'IECA (Nancy) .
Les cursus -COMPOSER, PROGRAMMER- et -ÉCRIRE, ÊTRE JOUÉ- sont dédiés à la pratique de ces professions et sont indépendants l’un de l’autre. Bien que ce soit conseillé, il n’est pas indispensable d’avoir suivi ‘’COMPOSER, PROGRAMMER’’ pour intégrer ’ÉCRIRE, ÊTRE JOUÉ’’ dès lors que les pré-requis exigibles à l’entrée du cursus sont couverts (voir conditions sur les pages de chaque cursus). Sur une année d'études chacun (en immersion plein temps à Nancy pour le premier, et à raison d’une semaine par mois de présence à Nancy pour le second), ils englobent non seulement la composition, l’orchestration, la production et le marketing musical pour le cinéma, la télévision, la publicité, l'industrie multimédia et les jeux vidéo, mais encore les bases économiques, juridiques, techniques et ergonomiques en vigueur pour chacune d’entre elles. Les études sont fondamentalement conçues pour intégrer des esthétiques musicales très variées et évolutives. Les partenariats conclus avec plusieurs écoles de cinéma permettent aux étudiants de réaliser de nombreuses musiques de film durant les deux cursus (voir détails dans les pages suivantes).

Le cadre : MUSIC ACADEMY INTERNATIONAL (Nancy), seule école française membre du Berklee College of Music, dans un environnement hautement musical où musiciens, interprètes et techniciens venus de tout l'hexagone, de divers pays européens et d'outre-atlantique vivent ensemble une magnifique aventure artistique.

ÉQUIPEMENT


Un équipement technique idéal permettant toutes les configurations : travail en monopostes, studios d’enregistrement musique et voix, studio de mixage et de mastering.

Studio Production.
12 postes Apple, Table de mixage Yamaha O3D, Table de mixage Mackie, Ecoutes Mackie 824, Sequenceurs Pro-Tools 7, Logic Pro X, Reason, Banques de sons professionnelles, Synthés virtuels, Vidéoprojecteur.

Studio Michael Kamen.
Table de mixage Digidesign Control 24, Table de mixage Big/Amek/Neve 48, Système Pro Tools HD, Racks d’effets et traitements (Neve, Universal Audio,Manley, Avalon, Focusrite, Dbx…)  Ecoutes Mackie 824, Grand parc de micros (Neumann, Audio-Technica, Shure..), Ecran Plasma 42” NEC.

Studio Pierre Schaeffer.
Table de mixage Soundtraxs Sequel 32, Traitements BSS, DBX, Yamaha ….Magnéto Mitsubishi 48 pistes numériques, Système Pro Tools, Ecoutes Yamaha MS 85 + SvB, Caméras Sony HD, Vidéoprojecteur, Ecran Plasma 42” NEC.

Studio Mixage..
Table de mixage Euphonix MC Control et MC Mix, Carte Universal Audio Apollo, Système Digital Performer, Logic Pro X, Système Pro Tools, Ecoutes Mackie 824.

Autre Canal (scène) :.
2 x PM5D avec systeme de diffusion D&B et retours Max 15.

Vous êtes intéressé ?

Info

Musique de Film