6Lf0gB0UAAAAAGrPAL0VEYLI-nBlbOzYikXSNbj0

faqs

MUSIC ACADEMY INTERNATIONAL UNE ÉCOLE DIFFÉRENTE ?

Nous avons la chance dans notre hexagone d’avoir quelques bonnes écoles dans les domaines du jazz et des musiques actuelles (notamment regroupées sous le label FNEIJ). Il existe également de nombreux excellents musiciens-enseignants éparpillés dans tout le pays.
Ce qui différencie d’emblée Music Academy International des autres bonnes (et moins bonnes) écoles, est le fait que nous nous sommes depuis 20 ans spécialisés uniquement dans la formation professionnelle.

rect0A part un stage en été (2 semaines) et quelques stages intermédiaires, nous n’assurons pas de cours aux amateurs. Certes, c’est un choix, qui nous fragilise financièrement, mais qui garantit pour nos élèves-stagiaires ainsi qu’à nos intervenants une finalité bien déterminée.
Notre but n’est pas de remplir l’école avec de nombreux élèves – certains affichent 300, 400, 500, 600 élèves sur des surfaces qui dépassent à peine 400, 500, 800 mètres carrés. Nous nous limitons à un maximum de 200 élèves pour nos cinq cursus (Music Academy, Jazz Academy, Pop Academy, Music Production, Musique de Film). Pourtant nous disposons de 2000 mètres carrés de surface.

rect0Ceux qui aiment nous taxer de « grosse usine » devrait refaire leurs calculs.
Il est vrai, que Music Academy International s’est fortement inspirée du Berklee College of Music et du Musicians Institute of Los Angeles (qui sont devenus des partenaires) particulièrement au niveau de l’efficacité de l’immersion totale, système pédagogique très performant dans l’enseignement des langues et des musiques actuelles, ainsi que de l’importance d’un environnement propice dans une école de musique.
C’est à ce niveau que Music Academy a investi des sommes importantes en équipement, ce qui nous distingue particulièrement des autres écoles.

QUI ENSEIGNENT ?

Plus de 120 intervenants musiciens, techniciens, pédagogues, le corps enseignant de MAI est un unique et subtil mixage de professeurs dont la pédagogie est le métier et d’artistes en activité sur la scène nationale et internationale.
Les premiers donnent à notre enseignement une base réfléchie, solide et structurée, confrontée à l’expérience et sans cesse renouvelée et adaptée.
Les seconds livrent toujours des informations de première main, afin que les élèves puisent les secrets de la musique à la source.

Les Musiques actuelles ont leurs exigences, donc refus total « d’enseignants-eunuques » (ceux qui savent, mais qui sont incapables de faire eux-mêmes).
Quelqu’un qui enseigne l’improvisation, sans avoir jamais fait carrière dans ce domaine aura-t-il toutes les armes pour former, pousser, encourager, guider et aider l’élève dans la quête de la professionnalisation ? Nous avons tranché.
L’école intègre dans sa pédagogie les concerts, rencontres, masterclasses, démonstrations, visites hebdomadaires qui permettent de côtoyer les plus grands artistes mondiaux afin de profiter de leurs conseils et expériences, et de leur sublime dynamisme artistique.
Dans la démarche pédagogique de MAI sont également incluses et sous forme de conférences des interventions de grands spécialistes dans les domaines de la santé du musicien, des métiers du disque et de la production, des sociétés civiles, de la presse spécialisée, bref ceux qui sont indispensables sur le marché de la musique.
Les rencontres se font même parfois sous forme de vidéo-conférences – notamment avec des spécialistes du son à Los Angeles.

DIPLÔMES

Les diplômes de « Music, Jazz, Pop, Film » ne sont pas des diplômes d’état ! (Même si nous nous battons au sein de la FNEIJ pour une certaine reconnaissance). D’ailleurs, il n’existe pas de diplômes d’état de musicien en France, mais uniquement des diplômes d’enseignement de la musique (CA, DE, DUMI…).

La formation Production est une formation diplômante « Technicien Son et Lumières » inscrit au RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles).

Notre diplôme n’est pas non plus une garantie pour trouver du travail.
Ni Johnny Hallyday, ni Steve Vai, ni Soilwork, ni Herbie Hancock ne vont vous embaucher parce que vous avez un diplôme quelconque, mais parce que vous avez du talent, vous êtes humainement fiables, vous avez une bonne attitude, vous êtes créatifs et que vous avez les capacités de renvoyer l’ascenseur…

Alors à quoi sert ce diplôme ?

Déjà à vous prouver à vous même ainsi qu’à vos proches, que vous êtes capables d’aller au bout d’un projet.
La scolarité est éprouvante (nous concentrons un programme de quatre ans sur une année), les professeurs sont exigeants, les buts artistiques de haute tenue, le rythme de travail infernal. Vous allez apprendre qu’un musicien se compare bien plus à un marathonien, qu’à un coureur de 100 mètres.
Un artiste est jugé sur la longueur de son parcours. Le diplôme prouve surtout que vous êtes un bon élève, pas obligatoirement, un bon musicien, quelquefois il faut un peu de temps pour en arriver à ce stade. Certains anciens élèves ont fait carrière, malgré un diplôme raté, et d’autres, malgré le diplôme sont retournés à l’usine.
Toutefois les statistiques nous prouvent que nos anciens élèves ayant obtenu le diplôme avec mention se sont bien insérés professionnellement. Il suffit de faire un petit tour sur la page des news pour admirer la trajectoire de carrière de certains. Nous avons constaté que le diplôme sert souvent pour trouver une place dans une école de musique, MJC, Maison de la Culture… là où les directeurs de ces institutions exigent obligatoirement un diplôme ou un certificat.
De très nombreux anciens élèves ont trouvé un job (quelquefois partiel) dans l’enseignement des musiques actuelles.
Attention, certains musiciens prétendent être des diplômés, des majors de promotion, voire des intervenants, et n’ont jamais mis un pied dans notre école, ou ne sont restés que quelques semaines. Méfiez vous de ces usurpateurs. Nous allons prochainement publier sur ce site les noms de tous les diplômés et de leurs mentions depuis le début du cursus professionnel en 89 (CMCN) et 96 (MAI).

PROGRAMMES

Tout en suivant ce schéma directeur, chaque formateur ou intervenant régulier a la tache de concevoir un programme dans une matière qu’il maîtrise parfaitement comme en témoigne sa carrière. Chaque programme comporte autant de leçons que de cours et il existe au moins une feuille de récapitulation du cours.

Il existe 120 programmes à Music Academy International, dont la plupart ont été conçus par des musiciens pédagogues de réputation internationale.
Toutefois, nos programmes ne sont pas le résultat d’une simple addition de matières (modules capitalisables), mais il existe une transversalité entre les disciplines, tout en leur restituant une cohésion et une grande complémentarité.

Un certain nombre de ces programmes sont accompagnés de CD, CD-Rom, DVD, créés et fabriqués par nos soins.
Tous les outils pédagogiques sont gratuits pour les élèves.
Il n’y a pas de photocopies de méthodes ou de copies pirates dans l’établissement !!

Parmi les nombreux modules de cours nous proposons : techniques d’instruments, techniques de styles, improvisation, accompagnement, analyse & style, arrangement & orchestration, composition & songwriting, harmonie & théorie, solfège & oreille, solfège rythmique, transcription & saisie, déchiffrage, multimédia, business, M.A.O., studio, acoustique, production & post-production, montage de film, expression scénique, culture musicale, diction, technique de recherche d’emploi, prise de son, musique de film, cours d’ensembles journaliers dans 25 styles différents.

QUEL NIVEAU POUR RENTRER À MAI ?

Un centre de musiques actuelles ne peut pas être une école élitiste, car le talent n’est pas une accumulation de savoir ou de savoir-faire et surtout pas de connaissances théoriques. Thelonous Monk, Kurt Cobain, James Brown, …. auraient été refusé par n’importe quelle école professionnelle ou conservatoire et pourtant ils ont créé un style qui fait école.

Il est donc important pour nous de savoir, si vous avez une maîtrise relative de votre instrument (même si c’est une approche très personnelle), si vous avez une aisance rythmique, si vous possèdez une motivation inébranlable, si vous avez déjà un niveau théorique (ce n’est pas obligatoire, mais souhaité), si vous avez une personnalité artistique, si vous avez un comportement humain qui permet d’évoluer dans un environnement scolaire, si votre finalité artistique cadre avec notre finalité pédagogique.

La procédure à suivre est d’envoyer un CD, CD-Rom, DVD, fichier MP3 sur clé USB ou par mail, à MAI ou de nous faire parvenir votre adresse Facebook, si vous en avez une, ce qui nous permet de vous entendre ou de vous voir pendant environ 10 minutes. La qualité technique de l’enregistrement n’est pas importante.

Si nous pensons que vous avez une démarche artistique qui cadre avec la philosophie de notre école, nous vous demandons de passer au minimum 4 heures dans notre école à Nancy pour divers entretiens (technique, pédagogique, administratif).
Cela vous donne également l’occasion de visiter l’école, discuter avec les profs et élèves, d’assister à des cours.

Environ15 à 16% des candidats sont recalés à l’audition dans notre école.

Important : si l’audition révèle un niveau technique trop faible, nous vous conseillons une certaine stratégie de travail de rattrapage, qui vous permet de repasser quelques mois plus tard une nouvelle audition.

CHOISIR LA BONNE ÉCOLE

Difficile de choisir la bonne école.
A l’époque d’Internet, il devrait être bien plus facile, grâce aux forums de se renseigner, sur la qualité d’une école ou d’une autre. Que nenni !!
On sait maintenant qu’il y a tellement d’intox sur le net, que certaines écoles ont mis en place une véritable stratégie pour envoyer des mails de dénigrement en masse, on sait aussi qu’un élève qui rate son diplôme a tendance à se venger sur le net.
Ceux qui ont réussi passent beaucoup de temps sur leur instrument et sur leur projet artistique et n’ont pas trop de temps pour surfer sur le net. Donc attention !

Le meilleur moyen de se renseigner sur une école est d’y aller, de voir de ses propres yeux.
Si vous avez fait un tri entre deux ou trois écoles, prenez le temps de les visiter, de discuter avec les élèves, avec les profs, faites-vous montrer les plannings pour savoir combien de profs y travaillent, pour savoir combien de fois par an vous allez avoir cours avec les musiciens mentionnés dans les pubs, combien de masterclasses par an (sont-elles gratuites ou payantes), que sont devenus les anciens élèves, quelle carrière artistique font les profs, quelles sont les relations nationales ou internationales de l’école (important pour les chances d’insertion des élèves), quelles sont les relations de l’école avec le monde professionnel de la musique, quelles sont les relations avec le monde des médias,(presse spécialisée, radio, télé)…. Faire le tour de France pour visiter les écoles coûte certes de l’énergie et de l’argent, mais une année scolaire, c’est important dans la vie d’un futur professionnel, il est donc primordial de ne pas se tromper dans son choix.

Votre avenir artistique et professionnel en dépend.

QUELS SONT LES DÉBOUCHÉS ?

Quand on envisage de s’orienter vers l’activité d’artiste-musicien ou de technicien de spectacle, on pense surtout à la scène et à l’enseignement. Toutefois le champ du spectacle vivant a été largement redéfini lors des dernières décennies.
Tout d’abord, à ses marges se sont développées des activités qui intègrent la production et la diffusion dans le cadre d’activités plus larges. C’est le cas, en premier lieu, des parcs de loisirs et d’attraction devenus le premier secteur employeur du spectacle vivant.

C’est également le cas de l’animation socioculturelle qui produit ou diffuse des spectacles dans le cadre d’une mission sociale ou encore les domaines de la création de musiques sur commande (film, théâtre, pub, consoles de jeu, vidéo d’entreprise…)
Les disciplines sont nombreuses, les lieux d’activité sont variés et se croisent, les synonymes sont légion, mais révèlent des différences importantes.

Bref, le monde du spectacle est en soi un véritable labyrinthe, un domaine de passion et une gigantesque machine financière. Les témoignages des professionnels concordent : la vocation est un élément essentiel. Le terme est mythique, même un peu galvaudé. Pourtant la reconnaissance ne passe que par elle. La motivation, le courage, la persévérance permettent de progresser. Mais seule la vocation permet de toujours y croire. Etre convaincu qu’on ne peut rien faire d’autre. Voilà ce qui fait la force de ces artistes et de ces techniciens. Le monde du spectacle est un monde de passion.

Le métier de l’artiste musicien ne se limite que très rarement à une seule occupation, mais se distingue par une multitude de « petits métiers » appartenant aux 5 différentes débouchés :

« Scène, Enseignement, Animation, Production, Création »
Nous avons constaté, que le musicien professionnel ou technicien de spectacle doit toucher en même temps au moins à 3 des 5 débouchés pour survivre, vivre ou bien vivre (selon des cas) de son art.

Qu’il en déplaise aux corporatistes préconisant la spécialisation à l’excès, l’artiste musicien se préoccupe peu des métiers spécifiques bien identifiés et passe allégrement du métier du musicien, au métier du technicien ou encore d’enseignant dans la même semaine. Cette réalité ne date pas d’aujourd’hui, mais se pratique depuis de nombreuses décennies.

Selon les périodes de l’année ou les opportunités à venir, le musicien consacre plus ou moins de temps à certaines activités.
Le fait de toucher aux différents débouchés en même temps, augmente considérablement les chances de s’en sortir financièrement et d’enrichir sa vie sociale, mais exige bien plus de compétences.

Il est clair que le niveau d’exigence technique se renforce en même temps. Pouvoir maîtriser plusieurs techniques et multiplier les opportunités de travail dans des secteurs différents est une condition du maintien d’un artiste sur le marché, sur l’ensemble de sa carrière. Ceci plaide pour le renforcement de formations initiales solides qui intègrent ce facteur.

Music Academy prépare ses élèves aux 5 débouchés

QUE SONT DEVENUS LES ANCIENS ÉLÈVES ?

VARIÉTÉS
Johnny Hallyday, Michel Sardou, Whitney Houston, Anggun, Christina Aguilera, Michel Jonas, Patricia Kaas, Jennifer, Patty LaBelle, Rumbanana, The Reddings, Papa Wemba, Zouk Machine, Cirque du Soleil, Dave, Rachid Taha, Florent Pagny, Jonathan, Yannick Noah, Fred Blondin, Grand Orchestre du Splendid, Claude Nougaro, Francis Lalanne, Félix Lalanne, Dany Brillant, Nicole Croisille, Rachid Bahri, Touré Touré, Jean-Jacques Milteau, Guy Marchand, L5, Compagnie Créole, Prémix, David Hallyday, Star Academy 3 et 4, Kad & Olivier, Canal+, Cheb Kader, Charlélie Couture …

JAZZ
Orchestre National du Jazz, Bireli Lagrene, Sylvin Luc, Flavio Boltro, Olivier Ker Ourio, Stephano di Battista, Sylvain Beuf, Archie Shepp, Pierre de Bethmann , Eric Legnini, Bob Mintzer, Ted Curson, Stéphane Belmondo, Mike Richmond, Harvie Swartz, André Ceccarelli, Daniel Humair, Riccardo Del Fra, Louis Sclavis, Bernard Lubat, Michel Portal, François Jeanneau, Philippe Deschepper, Nelson Veras, Fred Frith, Gérard Marais, Richard Galliano, Eddie Louis, Rhoda Scott, Bernard Maury, Claude Barthélémy, Archie Sheep, Tom Cora, Glenn Ferris, Steve Lacy, Lew Soloff…

ROCK & MUSIQUES ÉLECTRONIQUES
Patrick Rondat, Autour de Lucy, Rhapsody, Lofofora, Snooze, Ron Thal, Artsonic, Scarve, Captain Mercier, Misanthrope, Bad Brains (USA), Headline, Sabbtail (Suède), Mateo & Matos, Kalk, Félix Da Housecat, Colin Dale, Mandel Turner, Les amis d’ta femme, DJ BNX, Blackstone, Hector Zazou, Ange, Teri Moise, Ollano, Charlie McCoy, Wanda Jackson, The Dogs, Ana Popovic, Jimmy Oihid, Sergent Garcia, Adagio, Tété, Lyzanxia, Plug-in, Booster, Arkol, Headline, Boost, Quo Vadis (Canada), Dr Knock, Soilwork (Suède), Watcha, No one is innocent, Bumblefoot, Agressor, Chugga Chugga, Dornfall, Masnada, Mnemic (Danemark), Zuul Fx, MyPollux…

ÉCOLES
IMFP Salon-de-Provence, CIAM Bordeaux, CIM Paris, CFMI Sélestat, CMA Valenciennes, Centre Musical Didier Lockwood Paris, Ecoles Ibanez de Saintes, Rennes, Bourg de Péage, Annemasse, Bass Passion Toulouse, Ecole Tama St. Dié, Progressive Drum School Lyon ainsi que quelques conservatoires et plus de 150 écoles de musiques associatives.

STUDIOS, PRODUCTION ET SONORISATION
Son-art Postproduction Metz, Track Star Entertainment Inc. Los Angeles, ISR Studio Sarre-Union, Orient Communication Nancy, Indigo Production Louvain Belgique, France 2 Paris, Sony Playstation San Diego, Mab-X-Music Paris, Cybele Production Paris, TSC Strasbourg, MPM Lorraine, Riff International Productions Paris, l’Autre Canal Nancy, Régisseurs de son pour plusieurs municipalités de l’est de la France

DÉMONSTRATEURS DE MARQUES
Guitares et basses Viguier, cordes Elixir, claviers Roland, basses Warwick, guitares et basses Ibanez, batteries Tama, amplis et multi effets Line 6, Ernie Ball/Music Man, batteries Mapex, baguettes Vater, amplis Ashdown, Software …., effets Zoom, cymbales Meinl…

Ce que notre école peut faire pour vous

Développer un talent déjà existant.
Raccourcir sensiblement le temps d’apprentissage.
Transmettre le codage de la musique.
Provoquer des rencontres humaines et artistiques.
Aiguiser les capacités d’écoute.
Encourager l’acte créatif.
Donner des certitudes.
Proposer la remise en question.
Offrir un enseignement technique sans faille.
Mettre à disposition un environnement propice pour évoluer avec discernement.
Conseiller des méthodes de travail.
Ouvrir l’esprit vers d’autres musiques.
Préparer aux réalités du marché du travail. Encourager des vocations.
Soutenir une carrière.
Structurer le savoir.
Aider à atteindre des objectifs.
Encourager la socialisation.
Rendre autonome.
Contribuer à l’épanouissement musical.
Forger la confiance en soi.
Mettre en contact avec les gens du métier.
Faire rencontrer de grands artistes.

Ce que nous sommes incapables de faire pour vous

Donner du talent.
Guérir votre acné.
Garantir qu’avec trois riffs rachitiques et une attitude de pacotille, vous allez rencontrer l’amour, la gloire et la beauté.
Vous faire réussir votre scolarité sans effort, sans persévérance, sans sérieux, sans sueur, sans stress.
Vous laisser rêvasser dans un monde imaginaire et juvénile, sans vous réveiller en douceur.
Changer votre vie sociale.
Faire revenir votre copine.
Changer le monde.
Régler vos problèmes personnels.
Obliger les Français à écouter uniquement de la bonne musique.


CONDITIONS D’ADMISSION/INSCRIPTION.

SÉLECTION
Envoyez une lettre de motivation et un CD ou clé USB sur lequel vous jouez ou chantez, d’une durée minimum de 10 minutes.
(Les lettres et CDs sont conservés par M.A.I )
Suite à cette évaluation, un courrier vous sera adressé en retour.

NIVEAU D’ADMISSION
Aucun diplôme au niveau scolaire n’est exigé. Seuls une réelle motivation, de solides compétences et un bon niveau musical sont demandés et conseillés pour réussir.

AUDITION
Si ce courrier est positif, prenez un rendez-vous pour passer une audition et un entretien. Seule cette évaluation déterminera votre acceptation au sein du MUSIC ACADEMY. L’entretien vous confirmera votre niveau et orientera le choix de votre cursus.

INSCRIPTION
Une fois votre candidature acceptée et votre mode de financement certifié, renvoyez le bulletin d’inscription dûment rempli et le chèque d’acompte.

PARTICIPATION fINANCIÈRE
Elle est payable à l’inscription. Si pour une raison quelconque un des deux partenaires désire rompre le contrat, le remboursement sera effectué selon les conditions indiquées sur le contrat de formation.

RENTRÉE
Le jour de la rentrée, le stagiaire recevra un dossier d’accueil contenant diverses informations pratiques.


FINANCEMENT:
Music Academy – Jazz Academy – Pop Academy – Music Production – Musique de Film

Les possibilités de prises en charge ou de rémunération de la formation par différents organises dépendent de votre situation. MUSIC ACADEMY INTERNATIONAL vous conseille de vous mettre en rapport avec votre mission locale (pour les moins de 26 ans) ou l’Agence Locale pour l’Emploi afin de vous informer au mieux des dispositifs existants et de la marche à suivre.

CFI Jeunes
Crédit Formation Individualisé (en attente de convention)

A.F.D.A.S.
Fonds d’Assurance pour la formation des Activités du Spectacle. Pour ceux qui bénéficient du statut d’Intermittent du spectacle depuis au moins 2 ans.
AFDAS 7, rue Au Maire 75156 PARIS tél : 44 78 39 39

F.F.A.I.R.
Fonds pour la Formation en accès individuel régional (Convention ANPE Lorraine/Conseil Régional de Lorraine). Pour les demandeurs d’emploi résidant en Lorraine depuis au moins 6 mois et ayant une expérience professionnelle musicale, se renseigner auprès de l’agence locale ANPE.

ASSEDIC
Association pour l’Emploi dans l’Industrie et le Com-merce. Aide du fonds social en complément des S.I.F.E., F.F.A.I.R. ou Conseils Régionaux

C.I.F. Congé Individuel de Formation – En savoir plus>>
Pour les salariés ayant 2 ans d’ancienneté (dont au moins un dans la même entreprise), se renseigner auprès de l’employeur ou de l’organisme dont dépend l’employeur: FONGECIF, AGECIF, FAFTT, ANFM, FAFIL, etc…

Conseils Régionaux
Dispositifs particuliers à chaque région.
Renseignements auprès des services de Formation Continue des Conseils Régionaux et auprès de l’agence locale ANPE.

* Toutes les démarches préalables effectuées auprès des différents organismes incombent au candidat.

Cette liste est non exhaustive et sujette à modifications.
Ces informations sont communiquées librement.
MUSIC ACADEMY INTERNATIONAL se réserve le droit d’évaluer, selon ses habilitations en tant qu’Organisme de Formation, les possibilités de financement, en relation avec les partenaires locaux de la Formation Professionnelle

A.S.S.E.D.I.C
Stagiaires déjà indemnisés par l’ASSEDIC :

1 – A.F.R. pour les personnes bénéficiaires de l’A.U.D et qui ont fait une demande d’AFR avant l’entrée en stage, après évaluation-orientation par l’A.N.P.E

2 – R.S.P. pour les personnes bénéficiaires d’une indemnisation ASSEDIC autre que l’AUD et dont la formation est financée pare le Fonds National pour l’Emploi.
+ Dossiers à retirer auprès du MUSIC ACADEMY

C.N.A.S.E.A.
Pour les stagiaires non indemnisés par l’ASSEDIC et dont la formation est financée dans le cadre du C.F.I ou d’un S.I.F.E.
+ Dossiers à retirer auprès du MUSIC ACADEMY

Music Academy International se réserve le droit de modifier ces programmes, en fonction des contraintes pédagogiques.


Hébergement durant la période d’étude à Music Academy, Jazz Academy, Pop Academy et Music Production.

Il semble assez facile de se loger à Nancy avec 228 à 305 euros environ pour un studio et se nourrir à peu de frais, car les stagiaires ont accès au Restaurant Universitaire (à partir de 2.30 euros le repas complet ).
Nous pouvons vous communiquer des noms d’agence de location et des adresses de studios (en fonction des disponibilités), quand vous déciderez de vous inscrire.

Les adresses utiles

Les Estudines
48, avenue du XXe Corps 54000 Nancy
Tél.: 03 83 35 84 55 – Fax : 03 83 35 80 87

Les Estudines Saint Dizier
11 rue Saint Jean – 54000 NANCY
Tél. : 03 83 39 67 67
www.estudines.com


Plan de situation

Agrandir le plan


FAQ

by | Sep 12, 2016 |