ÉCRIRE, ÊTRE JOUÉ.

CURSUS MUSIQUE DE FILM – ÉCRIRE, ÊTRE JOUÉ.


Finalité du cursus -ÉCRIRE, ÊTRE JOUÉ-
• Après avoir créé il y a 9 ans le cursus -COMPOSER, PROGRAMMER-, MAI crée en 2016 le cursus « Ecrire, être joué », essentiellement axé sur l’écriture des scores de musique de film et le travail avec les musiciens et formations orchestrales professionnelles dans l’objectif d’instituer tout au long du cursus une relation privilégiée entre les étudiants et les professionnels du cinéma et de l’audiovisuel.
Ceux-ci auront de nombreuses occasions d’intervenir, tant en master-classes qu’en jurys ou en hébergement de stages. Ce cursus place ainsi les étudiants en position privilégiée vis-à vis du monde professionnel, en leur donnant l’opportunité de tisser des liens avec les éditeurs, producteurs, réalisateurs qui seront un jour leurs interlocuteurs.
• Les conditions de pluridisciplinarité au sein de la MAI comme au sein des écoles de cinéma et d’audiovisuel partenaires (IECA, ESMA, IUT St-Dié-des-Vosges) représentent également un tremplin important, tant il est vrai que de nombreuses équipes de création durables se constituent à partir et autour des travaux pédagogiques.


Pré requis – Sélection
• Aucun diplôme au niveau scolaire n’est exigé. Seuls une réelle motivation, de solides compétences et un bon niveau musical sont demandés et conseillés pour réussir.
• Il n’est pas indispensable d’avoir fait le cursus ‘’Composer, programmer’’ pour postuler au cursus ‘’Ecrire, être joué’’ (bien que se soit conseillé).
• La sélection s’opère suite à un envoi par le postulant d’une ou plusieurs maquettes de ses compositions, de la partition de l’une de ces maquettes et d’une lettre de motivation.
Suite à cet envoi, un courrier lui est adressé par l’école. Si ce courrier est positif, un rendez-vous est proposé au postulant (dans ses disponibilités) pour un test d’évaluation et un entretien. Seuls cet entretien et cette évaluation détermineront l’acceptation du postulant. L’entretien confirmera son niveau et orientera éventuellement le choix de son cursus.


Dates

Rentrée prévue : le 18 septembre 2017 – fin de la formation le mi-juin 2018.



Financement ou co-financement(AFDAS, ANFH, AGECIF, FFAIR, FONGECIF, MEDIAFOR, FAF.TT, AGEFIPH et Conseils Régionaux…).
MAI se réserve le droit de modifier ses programmes et ses intervenants.

Vous êtes intéressé ?

Info

Voir aussi "Composer, programmer".

Acquérir les compétences technologiques et méthodologiques nécessaires à la conception et à la réalisation de musique de film.

NEXT

le département de la MAI dédié aux métiers des musiques pour l’image.


FONDAMENTAUX
Sur une année ‘scolaire’ en immersion complète à Nancy, le cursus -COMPOSER, PROGRAMMER- offre l’approche traditionnelle à la composition musicale et à l’analyse de l’image, ainsi que l’approche moderne qui inclut entre autre le sound design, la programmation et l’utilisation optimisée des banques de sons. La maîtrise combinée des deux aspects confère au créateur musical la capacité de faire face à tout challenge artistique et professionnel autour des musiques programmées.

A terme, les étudiants devront savoir manier les concepts et outils qui leur permettront de s’adapter à tout environnement en lien avec la production artistique. Ils devront être capables de maîtriser :
– La compréhension du cahier des charges en relation avec le projet artistique concerné.
– Leurs acquis dans les domaines de la composition musicale.
– Leurs acquis dans l’environnement de la captation, de la production et la reproduction sonore et de leurs technologies.
– L’ analyse de contextes visuels variés et leur mise en relation avec les idées sonores requises.

’ÉCRIRE, ÊTRE JOUÉ'

Conçu sur la base d’une semaine de présence par mois à Nancy et le reste du temps en travail personnel coaché via E-learning, le cursus -ÉCRIRE, ÊTRE JOUÉ- se concentre sur le passage à l’écrit des musiques pour l’image : comment passer du stade de la musique conçue et produite sur ordinateur à la musique écrite pour être jouée par de vraies formations orchestrales ? Comment apprendre à faire ‘sonner’ une partition d’orchestre ?
En dispensant un enseignement de haut niveau de la musique de film, en collaboration étroite avec les personnalités du monde du cinéma et de l’audiovisuel (compositeurs, réalisateurs, producteurs, éditeurs et distributeurs), Musique de Film Academy a conçu ce cursus autour d’une formule unique : Donner aux étudiants la possibilité d’entendre leurs compositions jouées par les orchestres & musiciens requis tout au long de leur cursus.
Les travaux de création musicale sont régis par le principe : -écrire, être joué- : Les devoirs, initiés à partir d’extraits de films sans musique, rendus à date, sont ensuite interprétés par la formation requise. Les unités d’enseignement sont définitivement acquises et capitalisables dès lors que l’étudiant y a obtenu la moyenne.

LES MODULES DU CURSUS
12 modules différents font partie du cursus :
    1 module d’intégration, d’évaluation et de mise à niveau.
    8 modules de création.
    3 modules de pratique et d’analyse (distribués sur toute l’année).

FONCTIONNEMENT DES MODULES DE CRÉATION
1 – Pour chaque module, une approche théorique, conçue en amont par la MAI, est donné à chaque étudiant du cursus. Elle comporte un tutoriel/didacticiel sur le sujet évoqué (notions ‘’techniques’’ d’écriture et d’orchestration), des liens vers des exemples audio & vidéo ainsi que des témoignages filmés de compositeurs sur le sujet.

2 – Les élèves reçoivent ensuite pendant 5 jours une formation intensive dédiée au module, dispensée dans les locaux de la MAI à Nancy (40 h). A la fin de ces 5 jours, un extrait de film sur lequel ils devront composer et écrire la musique dans un délai donné leur est confié.

3 – Ils élaborent ensuite en dehors de l’école, dans le temps imparti, la composition de leur création et peuvent soumettre à tout moment leur écriture au formateur référent concerné.

4 – A la fin du délai imparti, ils transmettent leur travail (sous forme de score écrit) au formateur référent, qui, après un dernier examen, le fait parvenir au responsable de la formation musicale chargée de le jouer. Celui-ci fixe une date d’interprétation des travaux. Au jour dit, chaque élève voit sa partition interprétée et enregistrée.

5 – A la suite de cette interprétation, l’étudiant aura la possibilité de renvoyer au formateur référent une version corrigée de son score optimisant son écriture et gommant les erreurs éventuelles constatées (cette version corrigée ne sera pas réinterprétée, mais entrera dans la note, à un coefficient inférieur à celui de la 1ère version).

LES DIFFÉRENTS MODULES

UE A1 – MODULE D’INTÉGRATION ET DE MISE À NIVEAU (5 jours)
Présentation du cursus – rencontre des professeurs, des référents et des responsables des orchestres partenaires – mise à niveau des compétences (formation sur logiciels d’écriture musicale – test banques de sons, etc).
Mise en situation coachée :
A partir d’un dossier écrit donné, comprenant le synopsis sommaire d’un film, des extraits du scénario, une bible des rôles principaux, des informations sur le réalisateur, le tournage, le budget, etc…, chaque étudiant devra construire, sur partition musicale, l’ébauche écrite d’une musique de film (trois thèmes: le thème principal, un thème B – qui sera choisi librement par le candidat en fonction d’un personnage ou du synopsis -, un thème C – qui sera choisi librement par le candidat en fonction d’une situation du synopsis). Le candidat devra fournir des informations les plus détaillées possible sur ce qui aura motivé ses choix artistiques dans cet exercice, et donner une description motivée de l’instrumentation sur ces trois thèmes.

LES HUIT MODULES DE CRÉATION
UE A2 – L’écriture musicale traditionnelle : duo / trio / quatuor / petite formation à l’image. Approche en théorie et en travaux dirigés de l’écriture de musique de film pour duo, trio, quatuor ou petite formation. Validation : écriture d’un score & exécution par formation orchestrale requise.
UE B2 – L’écriture musicale traditionnelle : le chœur à l’image.
Approche en théorie et en travaux dirigés de l’écriture chorale de musique de film.
Validation : écriture d’un score & exécution par formation chorale requise.

UE C2 – Le pop/rock à l’image.
Les schémas d’écriture pop/rock de la musique à l’image.
En théorie et en travaux dirigés.
Validation : écriture d’un score & exécution par formation musicale requise.

UE D2 – L’écriture musicale traditionnelle : l’orchestre symphonique.
Approche en théorie et en travaux dirigés de l’écriture de musique de film pour orchestre symphonique.
Validation : écriture d’un score & exécution par formation orchestrale requise.

UE E2 – Le Jazz à l’image.
Les schémas d’écriture jazzistique de la musique à l’image. En théorie et en travaux dirigés.
Validation : écriture d’un score & exécution par la formation musicale requise.

UE F2 – L’électro / techno à l’image.
Les schémas d’écriture électro / techno de la musique à l’image. En théorie et en travaux dirigés.
Validation : écriture d’un score & exécution par programmation ou musiciens requis.

UE G2 – Musiques ethniques à l’image.
Etude des schémas d’écriture et des instruments.
En théorie et en travaux dirigés.
Validation : devoir sur table.

UE H2 – La direction d’orchestre – Initiation.
Approches en théorie et en travaux dirigés de la direction d’orchestre.
Validation : simulation de direction d’orchestre sur extraits audio.

LES TROIS MODULES DE PRATIQUE ET D’ANALYSE
UE I2 – Analyse musicale et filmique. Etude de l’écriture musicale et timbrale de scores et d’extraits filmiques choisis.
Fréquence : 1 fois / mois (un extrait film est envoyé pour analyse à chaque élève, qui renverra au formateur désigné son analyse par devoir écrit dans les délais impartis) Validation : sur moyenne des 8 devoirs écrits.

UE J2 – Ear Training Programme Berklee College of music (Boston USA – exclusivité France) : Ecoutes & dictées musicales, études rythmiques, lectures, etc.
Fréquence :
– à distance : 2 heures / semaine, 3 semaines / mois en E learning
– à la MAI : 2 heures dans la semaine mensuelle de présence des étudiants à Nancy.

UE H2 – English Training – Pratique de l’anglais professionnel
.



STAGES :
Les étudiants devront effectuer dans l’année trois stages, chacun de deux semaines minimum, dans le but de mettre à profit les enseignements techniques acquis. Ces stages seront effectués en dehors des cours. Un rapport de stage, visé par le responsable de l’entreprise, viendra sanctionner chacun des trois stages.

STAGES À EFFECTUER

  • Compositeur pour l’image – 15 jours
  • Sté de production ou post-production audiovisuelle – 15 jours
  • Music publisher/producer – 15 jours


DÉLIVRANCE DU DIPLÔME :
La délivrance du diplôme sera validée :
Par la moyenne (ou plus) obtenue sur chacun des modules du cursus.
Par la rédaction d’un mémoire, dont le sujet sera défini par chaque élève avant le mois de mai.
Celui-ci choisira un directeur de mémoire et travaillera avec celui-ci pendant deux mois à son élaboration. Le mémoire sera confié pour lecture au jury de professionnels choisi.

GÉNÉRALITÉS
De nombreux intervenants en master-classes & ateliers viendront compléter l’équipe pédagogique en interventions ciblées sur leur domaine professionnel. Parmi ceux-ci (liste non exhaustive)
La SACEM, l’UCMF (Union des Compositeurs de Musiques de Films), le CNC, l’ARP.
Une ou plusieurs écoles et universités étrangères pourront également être associées, avec échanges d’étudiants, de formations, d’écritures, etc.

L’ÉPREUVE D’ENTRÉE (présence nécessaire des candidats).
Epreuve de sélection 1: diffuser un extrait de film (avec musique), et poser la question: “que vous inspire cet extrait ?”
Epreuve de sélection 2: appréciation des qualités du postulant par un entretien oral, à la suite d’un envoi de CV avec lettre de motivation, enregistrements de maquettes ou de définitifs d’œuvres déjà composées et partitions.

Vous êtes intéressé ?

Info

ÉCRIRE, ÊTRE JOUÉ.